Atelier/Ciné 2017-2018

Voici le programme des ateliers pour la nouvelle saison 2017/2018 :


Mercredi 18 octobre 2017, 20h00
auditorium de la médiathèque de La Jarrie, à Olonne-sur-mer

Assurance MortAssurances sur la mort, Billy Wilder
Le Film Noir, 1929-1959.   Dans l’introduction du Panorama du Film Noir américain (Champs Contre-Champs, Ed. Flammarion), paru en 1955, Raymond Borde et Etienne Chaumeton refusent de parler de genre à propos du Film Noir, lui préférant le terme de série. Néanmoins, dans Cinémaction n°68 (1993), Michel Cieutat affirme au contraire que le Film Noir constitue un genre à part entière, caractérisé par quatorze thèmes (le crime – la ville, la nuit – la femme fatale – la cupidité – le détective privé – le tueur à gages – le flic corrompu – une morale ambivalente – des perdants masochistes – l’apparition du sadisme – le renforcement de l’érotisme – le déterminisme – le pessimisme – des fins équivoques) et par huit spécificités narratives (des intrigues complexes – des histoires contemporaines – l’importance de la voix off – le cynisme expéditif du dialogue – des huis clos oppressifs – l’héritage de l’expressionnisme – la nécessité du noir et blanc – réalisme et cauchemar).
Le Film Noir est typiquement américain, même si l’expression est d’origine française. Il est né dans les années 30, avec l’apparition du film parlant. Le « film de gangsters » a connu un grand succès. Mais c’est à partir de 1944, et jusqu’en 1950 qu’apparaissent les vrais chefs d’œuvres du Film Noir. Pendant la décennie 1950-59, on assiste au déclin du genre, à cause de la crise de la fréquentation des salles, et de la restructuration des grands studios.